23 réflexions au sujet de « Aaaah ! Quel bonheur. »

  1. Ouais! Donc du coup, il ne faudrait pas que je laisse de commentaire…
    Oupsss, désolé, c’est plus fort que moi.
    Je me Pilonydaïse…

    • Grrrr ! Ca c’est encore pire qu’un pouce rouge !

      Bon, vous m’avez au moins épargné le dicton de pacotille façon asiatique genre « c’est quand le dormeur rêve qu’il sait qu’il est éveillé »… C’est déjà ça.

  2. Ahhhhhh! Un blog oú il n’y a pas de pouces rouges, ni de moutons qui ne réfléchissent pas.
    Quelle peut être l’intérêt d’aller sur des sites alternatifs si c’est pour ne pas comprendre?
    J’avoue être dans l’expectative…
    Il me plait de plus en plus ce site.
    I’ll be back!

    Sinon, bonnes fêtes de fin d’année.
    Euh…Le Diablo est-il suffisament sage pour avoir des cadeaux à Noël?

      • Merci, vous zaussi…
        Je viens de vérifier, les pouces rouges sont à la hausse, en ce moment.
        Vite! Je téléphone à mon banquier pour qu’il achète des actions rouges…

  3. Bonsoir Diablo,

    Je réponds à votre commentaire concernant la loi grecque 458A.
    Je vous laisse un lien, peut-être l’avez-vous croisé lors de vos recherches. Je ne l’ai pas mis sur le site d’Avic, car je ne voudrai pas que le site devienne trop connu. C’est peut-être egoïste de ma part, mais il se trouve que Calami, ite est un de mes lieux de repos…

    http://calamiite.wordpress.com/2013/11/05/coup-de-boutoir-en-grece-envers-la-democratie/

    Je ne dis pas que Dame Fultrix a la parole absolue, mais je lui fait confiance.

    Bonne soirée…ou nuit…

  4. Bonsoir Caligula,

    Je pense avoir compris ce qu’il s’était passé: il y a eu début novembre une sorte de buzz de quelques jours sur ce fameux article 458A. Il semblerait que l’unique dénonciateur d’un complot soit un journaliste grec qui fut traduit en italien puis en français (j’ai retrouvé des traces de tout ça et le cheminement semble correspondre). Votre article datait du 2, les miens du 4 et après.

    Votre réponse m’a poussé à chercher un peu plus encore et j’ai fini par trouver des documents en grec que je ne parle pas. Heureusement il y a des outils de traduction qui ne sont pas si mauvais que ça.

    J’en suis arrivé à la conclusion que soit j’ai vu de faux documents d’un faux parlement grec ou, plus plausible, des vrais. Si ce sont les vrais alors il n’y a vraiment pas péril en la demeure; on pourrait plutôt parler d’une clause de précaution comme j’en ai vu des dizaines dans ma vie. Superfétatoire mais pas anormal en droit.

    Je ne nie pas que nos sociétés connaissent un déficit démocratique croissant et que cela devient tout doucement alarmant. Tout comme moi vous avez atteint un âge qui nous permet de mesurer le terrain perdu au niveau des libertés individuelles et le recul de notions simples mais efficaces comme « le bon sens commun ». À ce rythme les jours d’expressions telles que « en bon père de famille » sont comptés. Je trouve ce constant nivellement vers le bas dramatique mais je vois mal comment m’y opposer.

    Pour en revenir à l’article de Caro je lui ai évité le pire: en remontant la chaîne de ses liens j’ai fini par aboutir sur un site grec de cinglés qui collent des croix gammées et des étoiles de David partout sur leur site. Je n’en ai pas parlé parce que Caro a pondu des trucs intéressants. Mais là c’était un peu n’importe quoi et ça m’a agacé. Les gens sont suffisamment crédules comme ça. Inutile d’aller leurs raconter des conneries.

    Merci pour votre lien. Je ne manquerai pas de creuser un peu.

    Amicalement,

    D.

    • La liberté d’expression…vaste sujet.
      En rentrant à l’hotel se soir, mon collègue a allumé la télé et mis BFM TV. Sujet principal: l’accident de Schumacher. J’aime bien « Schumi », mais au même moment je lisais – sur Romandie – que le président par intérim centrafricain Michel Djotodia allait démissioner sous peu. Ça c’est une info intéressante, mais rien sur BFM.

      Bref, les infos ne valent que si elles intéressent le plus de monde possible. Il faut aussi qu’elles soient le plus assimilable possible. Pré-digérées.

      Bon pour en revenir à la liberté d’expression, comment partager sa vision du monde – et dieu sait que la mienne n’est pas méchante, juste sombre – avec des hommes/femmes qui ne veulent pas réfléchir, sans oublier le fameux: « je ne parle pas de politique sinon on va s’engueuler ».

      C’est une sorte d’auto-censure. Mais il y a tant à dire, je développerai le sujet ce week-end, car je vous écrit avec mon téléphone et ce n’est pas pratique, c’est le moins que l’on puisse dire.

      Bonsoir…

  5. Bonsoir Caligula,

    Je pense que spontanément les gens sont enclins à la paresse. Moi comme les autres. Il faut donc susciter l’intérêt et dés que vous abordez des thèmes qui touchent personnellement les gens vous éveillez leur intérêt. La principale difficulté est de leur faire comprendre que cela les concerne bien plus qu’ils ne le pensent. La deuxième, et elle est de taille, est de leur faire comprendre qu’ils peuvent influer le cours des choses. Je ne pense pas que ça soit mission impossible. Mais la tâche est ardue.

    Je ne vous cache pas qu’en débarquant sur RI, un blog qui se veut libre, alternatif et qui a pour ambition de pousser les gens à la réflexion je m’étais dit que chic, j’allais pouvoir avoir des échanges intéressants. C’est vrai avec quelques rares participants. Une effrayante minorité.
    Pour les autres la déception est de taille. La plupart des commentaires ne valent rien, les gens gobent n’importe quoi sans jamais prendre la peine de vérifier la crédibilité de l’info et finalement je ne vois plus de différence entre les commentaires d’un site d’infos bas de gamme comme 7/7 et ceux de RI. Les proportions entre ce qui vaut quelque chose et ce qui n’aurait même pas dû être écrit sont en gros les mêmes. Dur, dur.
    Alors ma question du moment serait plutôt « comment pousser les gens à réfléchir par eux-mêmes ? ».

  6. A nous deux! Plutôt, à nous trois, en comptant la liberté d’expression.

    La liberté d’expression. Cette expression n’a plus de sens pour le commun des mortel. La liberté d’opinion non plus d’ailleurs. Et pourtant, nous possédons les deux, c’est une chance, tout le monde ne l’a pas.

    Mais j’avoue avoir été comme vous, très déçu. Cela fait un peu plus d’un an que je poste des commentaires ici et là. Avant de faire dans l’alternatif, j’officiais sur les Nouvelles d’Orient, au sein des Blogs du Dilpo. Vous devez connaitre, je suppose. C’est là-bas que j’ai rencontré Yasmina. Problème, c’est un blog élitiste. Ne rentre pas qui veut. Au bout de six mois j’ai baissé les bras. Les intervenants se disputaient principalement sur la forme, pas sur le fond; du genre « L’emploi du subjonctif eût été de meilleur aloi… »; je me moque, mais je ne suis pas loin de la vérité. Cependant, certains commentateurs (trices) avaient une vision un peu plus éclairée, il mettaient en ligne des liens vers des sites qui changeaient des Haaretz, JSSNews, Romandie, NYTimes etc, etc.

    C’est comme ceci que j’ai découvert Mounadil, puis de fil en aiguille, j’ai cherché moi-même, de mon côté, à avoir des réponse, ou des infos non passées à la moulinette des MSM. J’ai reçu une claque en tombant par hasard sur Mécanoblog…A l’époque il comptabilisait environ un million de visites! Mais j’ai été déçu lorsque j’ai voulu poster des commentaires, de m’apercevoir que mis à part BAO (l’admin) personne ne répondait. Cela me paraissait étrange. Car je partais du principe que les lecteurs devaient obligatoirement rechercher – eux aussi – des réponses, voire des opinions différentes. Ils le font sûrement, mais pas comme moi. La seule façon de les faire réagir est de poster un article du genre:
    « Ariel Sharon est mort. Toujours les meilleurs qui s’en vont les premiers! »
    Alors là, oui, vous en avez du commentaire, et du beau. Même JC Bonnot et le manchot peuvent se rhabiller…

    En Avril, je suis tombé sur Strategika. J’ai eu l’impression que ce site était fait pour moi. Mais parmi le millier de visiteurs que l’on a chaque jours, combien postent des commentaires? Quasi personne.

    Peut-être est-ce du à de la flemme. Mais je pense que c’est plus profond. Cela tient à l’éducation. J’ai toujours été curieux, et mes parents ne m’ont jamais dissuadé de l’être. La curiosité n’est pas un vilain défaut; bien au contraire. J’ai fait une partie de ma scolarité dans un collège privé, et lorsque je posais des questions sur la Bible je me ramassais systématiquement qqs heures de colle. Il ne faut pas sortir des sentiers battus!

    L’autre problème, lié à l’échange d’opinions, est la réflexion qu’il induit. Dur! Si il est une chose que les hommes et femmes n’ont plus l’habitude de faire, c’est bien de réfléchir. Et pourquoi le feraient-ils d’eux-même? Les médias leur livrent des infos prédigérées, si ils ont un soucis matériel un réparateur quelconque est là pour régler le problème. Pourquoi vouloir se creuser les neurones, au risque de se farcir une migraine carabinée, alors que d’autres sont payés pour le faire?

    Les médias alternatifs sont devenus un phénomène de mode, ni plus ni moins. Certains sites luttent contre vents et marées et gardent leur ligne éditoriale; d’autres – comme Avic – sont victimes de leur succés et font dans le tout public. Quel peut bien être la fonction d’un article comme celui du jour « L’homme le plus sale du monde… »? Je ne vois pas. Le pire est que lorsque vous commencez à diversifier votre offre pour la rendre plus accessible, vous amenez plus de monde, mais diminuez d’autant la qualité. Et je ne parle même pas du trollage, qui consiste, soit à faire fuir les principaux intéressés, soit à diminuer encore plus le niveau du site/blog.

    A l’inverse, certains sites hébergent des afficionados qui se contentent de poser – ad nauseam – les mêmes questions, et le(s) admin(s) se contentent de répondre – ad nauseam itou. C’est la cas de Résistance71. Le site m’avait plu au départ, mais les conversations de sourds avec des poissons rouges m’a vite soûlé…Aucun échange possible, y compris avec les admins.

    Pour finir, la paresse, l’éducation, les faux prétextes font partie intégrante de la perte des échanges. Quant à savoir s’ils en sont les symptômes ou la cause, j’avoue avoir du mal à y réfléchir…

    Sur ce, je vous laisse, je m’en vais de ce pas suivre les aventures de Nabilla. 😉

    Bonne nuit.

  7. Oui je sais, je vous ai fait attendre. J’en suis désolé et j’ai mauvaise conscience. Vraiment
    Aujourd’hui est un jour sans. Service minimum à tous égards. Sorry. Mais sachez quand même que je ne vous oublie pas.

    Enfin, juste un petit truc pour vous faire patienter: j’avais repéré l’article sur l’homme le plus sale du monde sur 7/7 et j’avais failli le proposer. Juré.
    Si je me suis abstenu c’est uniquement parce que je trouvais que c’était pousser la dérision un peu loin. La morale de l’histoire est-elle que les bonnes actions sont rarement récompensées ? Je vous laisse juge.

    • Pffff. Trop facile! Une bonne action qui demande récompense, n’est pas une bonne action, cela s’appelle un travail. Et c’est soumis à réglementation.

      Question suivante!

      Y’en a pas? Tant pis, je vais développer ma réponse. Donc, pour moi, une bonne action ne dois pas être soumise à récompense. Cela peut paraître bizarre, mais je n’attends jamais rien en retour, et dans l’ensemble je ne suis jamais déçu. Un merci me suffit.

      Faire une bonne action en attendant une récompense me renvoie invariablement à l’American Way of Life, et autres inepties religieuses du genre: « Aide-toi, et le ciel t’aidera ». En règle générale, je n’ai rien contre les religions, mais certains préceptes ont tendance à me faire vomir; comme celui-ci. Je suis enclin à la solitude, à me débrouiller seul, donc un truc du genre « Aide-toi, et le ciel t’aidera » est aux antipodes de ma philosophie.

      Dans n’importe laquelle des séries américaines qui passent sur nos télévisions, non seulement le héros est gentil et il gagne à la fin, mais inévitablement il part avec la plus belle fille du plateau de tournage, ou avec le pognon, voire les deux…Mais en vrai? Les héros sont morts depuis longtemps, et les récompenses sont une carotte pour faire avancer les bourriques. Un exemple? Avic. Il reporte à chaque fois sa tournée. Pour son forum, j’ai proposé un apéro pour le cinqcentième commentaire, mais il parle plutôt du millième. Le mettre devant ses contradictions serait aisé, il suffirait que je poste 798 commentaires… Rassurez-vous, je plaisante, je n’ai rien contre Avic, c’est juste un exemple.

      Mais cette histoire de récompense en retour d’une bonne action ne peut pas être évoquée sans que l’on parle de son contraire: la sanction pour mauvaise conduite. Et là encore il y a une contradiction de taille. Par exemple, si je grille un stop avec ma voiture, je suis passible d’environ 150€ d’amende et quatre points en moins sur mon permis. Mais si je m’arrête à ce même stop, j’ai droit à quoi? Un contrôle d’alcoolémie si un gendarme est à ce même stop?
      C’est comme à l’armée. « La Cohésion ». Cette expression fait en sorte que pour une erreur commise par un quidam appartenant au groupe, c’est le groupe dans son ensemble qui trinque. Mais si le même quidam – appartenant au même groupe – fait une bonne action, lui seul sera récompensé. Elle est passée où, la cohésion? Cette question m’avait value deux semaines de garde pendant mon service militaire…Maintenant que j’y repense, c’est la seule fois ou la règle de la cohésion n’a pas été respectée; c’est dommage, cela m’aurait fait de la compagnie.

      Bref, pour résumer, « toute bonne action mérite une récompense » est un attrape couillon. Une motivation pour faire bouger les hommes et les femmes. Un drapeau rouge agité devant le taureau…
      Je dois pourtant rendre hommage aux chantres de l’ultra-libéralisme, grâce à eux, les bonnes actions (le travail) ne sont quasiment plus récompensées. Merci les patrons!

      Voilà le fond de ma pensée. N’empêche que j’ai répondu à deux de vos questions. J’ai droit à quoi? 🙂
      Pas trop fraîche la Gueuze, s’il vous plait…

  8. Trop facile ? Trop facile ? Vous en avez de bonnes vous ! D’autant plus qu’ici la bonne action s’apparentait justement à une non action. Ce qui est à mon sens assez différent. Je suis sûr que vous en conviendrez.
    D’ailleurs je ne vois pas pourquoi je vous pose la question parce que je sais que vous le serez.

    Sinon, plus sérieusement je vous rejoins entièrement: une bonne action, de celles qui se voient, ne demande ni réponse ni remerciement. C’est spontané et ça ne se calcule pas. Sans quoi cela s’appelle un investissement. Chose que je pratique aussi mais dans d’autres circonstances. En clair je gère.
    J’ai bien dû apprendre à le faire. Parce que c’est ça ou se faire bouffer. La vie est comme ça.

    Votre période à l’armée me rappelle bien des souvenirs. Mon père qui s’en faisait encore une haute idée (il est né en 1912 et m’a eu sur le tard) avait été voir l’une de ses relations, un général que je me rappelle avoir croisé chez nous, pour que je sois affecté là où on ferait de moi un homme. C’est comme ça que je me suis retrouvé aux Chasseurs Ardennais dans une caserne semi disciplinaire qui abritait un bataillon d’élite qu’on opposait systématiquement aux para-commandos.
    J’en ai pris pour mon grade de simple troufion. Mais je me suis vengé…

    Je vous raconterai la suite une autre fois.

    LOL !

    • Désolé pour ne pas avoir lu votre réponse. Maxima mea culpa…
      « Parce que c’est ça ou se faire bouffer »

      Avez-vous déjà eu cette sensation d’être complètement étranger à ce monde? Je ne suis pas cinéphile, mais je suppose que vous avez certainement vu un plan cinématographique qui consiste à filmer une personne tandis que en arrière plan la foule passe en accéléré. La première fois que j’ai vu ceci ça m’a fait un choc; c’est exactement comme cela que je voyais mon existence depuis tout petit…
      J’ai même parfois – comme tout de suite – la sensation d’être enfermé dans un corps d’une lenteur désespérante. N’ayant pas un physique d’athlète, depuis ma plus tendre enfance je me suis concentré sur mes neurones; c’est étonnant tout ce que l’on peut faire avec un cerveau, du temps, de l’entrainement et un sens de l’observation. Je n’ai pas l’oreille absolue, ni une mémoire photographique, je fais avec ce que j’ai, pas ce que je n’ai pas (une phrase que ma mère répétait souvent).

      Bien sûr, il y a des effets indésirables, comme par exemple mon esprit contradictoire qui m’a joué des tour pendant longtemps, mais je me suis occupé de son cas. L’autorité me fait horreur, sous toutes ses formes; cela dit j’ai aussi travaillé là-dessus et maintenant j’arrive même à discuter avec des personnes qui me demandent gentiment: « Vous! Tes papiers! »
      J’ai quelques fois des rechutes, comme lorsque l’on me force à faire des trucs idiots – d’après moi – comme un test de Q.I., le dernier en a eu pour son grade, mais le saligaud a deviné que je l’avais fait exprès et donc que j’étais moins con que j’en avais l’air! Démasqué le Caligula. Bon, ce n’est pas bien grave, c’était le test pour entrer au service militaire et vu que l’on ne demande pas à un militaire de base de réfléchir j’étais tranquille…

      Tout ceci pour dire que si vous gérez, ce n’est pas mon cas. Je ne fais plus de plan sur la comète depuis un bon moment; mes amis se comptent sur les doigts d’une main, et je ne possède pour ainsi dire quasi rien. Je me suis même essayé à la manipulation, pour voir si cela m’était possible…Et ça l’est. Cependant j’ai vite arrêté, mon égo n’en tirait aucune satisfaction, mais en y réfléchissant bien, je le fais encore, de temps en temps, mais seulement avec mon patron! Hin hin hin, il faut bien s’amuser de temps en temps, non?

      Pour résumer, mes ancêtres m’indiffèrent, mes contemporains m’ennuient et me font presque pleurer, quant aux générations futures elles me laissent dubitatif, pour le moins. Vous avez sans doute raison, la vie est ainsi faite; mais grand Dieu, qu’est-ce que je fous là? C’est cette question qui m’a fait définitivement tourner le dos aux religions. Savoir qu’une être supérieur ait voulu que je sois sur terre me donnerait l’envie de dynamiter tous ses lieux de culte. Je préfère me dire que je ne suis que le résultat du chaos de l’univers. Un bipède à station verticale, comme le chante Hubert Félix Thiéfaine.

      En attendant je cherche des réponses, pour passer le temps. Vous n’en auriez pas deux ou trois sous le coude, des fois? Par exemple, doit-on vraiment boire une Mort Subite dans un verre? Perso, je préfère au goulot, est-ce que le ciel va me tomber sur la tête si je continue?
      Et est-ce que les Mandubiens avaient des mandibules? Vu que personne ne sait où se situait Alésia, il va falloir en faire des fouilles avant de tomber sur un squelette exploitable. Pfffff! Encore un mystère qui ne sera jamais élucidé…

      Bonne nuit, et encore désolé pour le retard…

  9. Ah la la ! Que m’avez-vous fait ? De la pub pour mon blog, je n’en reviens toujours pas.
    Cela dit le sujet que vous avez initié sur le forum (RIF) ne manque pas d’intérêt et c’est seulement le manque de temps qui m’a empêché d’y ajouter mon grain de sel. Je pense avoir mieux compris ce que vous vouliez dire. La suite sera donc là-bas d’abord.

    Pour de simple raison de confort je propose de clore cet « article » et d’en ouvrir un autre sous peu.

  10. Chalut ! y’a pas beaucoup d’articles, je cherche, je cherche, mais ne trouve rien ! mais y’a beaucoup de comms, c’est toujours ça… à cette heure faut pas trop demander aux WordPressiens
    Font dodo, y’a que moi qui tournicote
    ici où là
    je ne sais pas  » qui est le pouce bleu  » du comm sur RSI

    • Je ne sais pas ce qu’il se passe mais je ne vous vois nulle part. Il doit y avoir un bug sur mon blog. D’autres choses clochent aussi.

      Ceci dit, n’espérez rien de ce blog: il est dû à une erreur ! C’est ce qui en fait le charme.
      Pour le pouce bleu je me doute bien que vous ne vous êtes pas poucée vous même…

      RI est le blog des adorateurs de Dieudo. Alors ce nul de Bedos dans le même navire (plein de rats zombies) que Dieudo ça m’avait fait rire.

      • Ah ben voilà ! Vous êtes là. Tout est revenu, tout va bien.

        Je suis désolé mais je dois vraiment aller dormir. Excusez-moi. Une autre fois peut-être.
        Avec plaisir.

      • Enfin une nouvelle tête!
        C’est pas que je n’aime pas les diables, mais bon, une jeune fille même pleine de pixels me réjouit…
        Finallement, on va peut-être pouvoir faire quelquechose de ce blog. C’est pas que je n’aime pas tenir la chandelle, mais discuter avec le Diable n’est pas ma tasse de thé…
        Basse vengeance.

      • Mais que se passe t-il ça écrit moitié anglais, moitié français ! rien compris, je comprends les adorateurs de mbala ont dû être très vexés LOL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s